Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse
Oeuvres
Galerie des oeuvres






Synthèse

Captif de Brandebourg. Martin Desjardins
Captif représentant Brandebourg.
Musée du Louvre.

Sculpteur d’origine hollandaise (né à Bréda (Hollande) en 1637, décédé à Paris le 2 mai 1694), Desjardins s’installe à Paris et suit l’enseignement de Gérard Van Opstal, de Jacques Buirette et de Houzeau.

Il change son nom de Van den Bogaert (qui signifie en hollandais Jardins) en le francisant.

Il commence par travailler à la décoration de l’Hôtel de Beauvais, l'Hôtel Salé et du château de l'Isle-Adam.

Il travaille aussi pour les églises des religieuses du Saint Sacrement (Saint Benoît), des Carmes-Déchaussés (Apparition du Christ), de Saint-Louis en l'Ile (Les quatre Evangélistes), Sainte Catherine de la Culture (La Douleur et un génie tenant une inscription) .

En 1671, il est admis à l’Académie royale (avec Hercule couronné par la Gloire).

A partir de 1670, il intervient au château de Versailles, où en plus de nombreuses décorations, il exécute Galatée, Thétis, Narcisse ou naïade, Nymphe Echo, Junon, œuvres pour partie installées sur les façades du château et que l’on voit encore aujourd’hui.

En 1674, il réalise avec Gaspard Marsy, la décoration de la Porte Saint Martin à Paris, représentation de la Prise de la ville de Besançon et de la Rupture de la Triple Alliance.

Il intervient aussi aux châteaux de Clagny et de Saint-Germain-en-Laye, au Collège des Quatre Nations (Institut).

Il est à nouveau présent au château de Versailles en 1680 avec Diane (ou le Soir), et en 1687 avec Artémise.

Son œuvre la plus connue est le Monument à la gloire de Louis XIV et de la Paix de Nimègue (1686), œuvre initialement érigée sur la place de la Victoires et dont on a conservé les principaux éléments au Musée du Louvre. Il exécute aussi une statue pédestre de Louis XIV pour le château de Versailles et une statue équestre de Louis XIV pour Lyon mais cette statue a été détruite à la Révolution.

Il réalise les monuments funéraires du chancelier Séguier, d'Antoine Aubray et les bustes de Colbert, de Mignard.

Il devient professeur en 1675 et recteur 1686.

 

Oeuvres

Quatre enfants avec des guirlandes, des festons et des trophées. Paris, Hôtel de Beauvais. 1665.

Décorations. (château de l'Isle-Adam (Val-d'Oise) ; le château a été détruit)

Saint Benoît. (initialement dans l’église des religieuses du Saint Sacrement).

L’apparition du Christ à la Madeleine. (initialement dans l’église des Carmes-Déchaussés).

Les quatre Evangélistes. (initialement dans l’église de Saint-Louis en l'Ile).

Quatre enfants. La Douleur et un génie tenant une inscription. (initialement dans l’église de Sainte Catherine de la Culture, l’église a été détruite).

Galatée. Château de Versailles. 1671.

Thétis. Château de Versailles. 1671

Narcisse ou Naïade. Château de Versailles. 1671

Nymphe Echo. Château de Versailles. 1671

Tombeau d'Antoine Aubray, comte d'Offémont, conseiller d'État.

Hercule couronné par la Gloire. Musée du Louvre. 1671.

Junon. (initialement au château de Versailles). 1672.

Narcisse ou Naïade. Statue en pierre. Château de Versailles. 1670-1671.

L'Echo. Statue en pierre. Château de Versailles. 1670-1671.

Thétis. Statue en pierre. Château de Versailles. 1670-1671.

Galatée. Statue en pierre. Château de Versailles. 1670-1671.

Une figure d'ange. Monument funéraire du chancelier Séguier. 1672.

Apollon poursuivant Daphné. Salon de 1673.

Une Justice. Salon de 1673.

Saint Jean et Saint Luc. (initialement au Collège des Quatre Nations ; œuvre disparue). 1674.

La Foi et la Vérité. (initialement à la Bibliothèque Mazarine (Institut) ; en collaboration avec Nicolas Legendre et Jacques Samson). 1674.

Huit Béatitudes. Les douze Apôtres. Têtes de chérubins. (œuvres initialement à l’Institut ; œuvres détruites).

Un jeune Mars assis sur un lion terrassant un loup. 1673.

La prise de la ville de Besançon. (en collaboration avec Gaspard Marsy). Paris, Porte Saint-Martin. 1674.

Rupture de la Triple Alliance. (en collaboration avec Gaspard Marsy). Paris, Porte Saint-Martin. 1674.

Une Victoire parmi des trophées. (initialement au château de Clagny ; le château a été détruit). 1679.

La Valeur auprès d'un lion. (initialement au château de Clagny ; le château a été détruit). 1679.

Décorations. Château de Versailles. 1678-1680.

Statue pédestre de Louis XIV vêtu à l'antique. Château de Versailles.1679-1683.

Diane ou Le Soir. Château de Versailles (Jardins : Copie; Musée des moulages : Original). 1680.

Enfant à l'écharpe. (avec Denis Martin). Château de Versailles. 1680

Enfant au char. (avec Denis Martin). Château de Versailles. 1680.

Les Quatre captifs ou Les Quatre Nations vaincues. Le Passage du Rhin. La Préséance de la France reconnue par l'Espagne. La Paix de Nimègue. La conquête de la Franche- Comté. Eléments du Monument à la gloire de Louis XIV et de la Paix de Nimègue. Musée du Louvre. 1685-1686.

Statue équestre de Louis XIV. (initialement sur la place Belcour à Lyon ; œuvre détruite à la Révolution).

Artémise. (œuvre commencée par Arnaud Lefèvre). Château de Versailles. 1687.

Saint François de Paule. Une Vierge. La Prudence. La. Force. La. Tempérance. La. Charité. La Justice. (initialement dans l'église des Minimes de Paris ; œuvres disparues).
Marie-Thérèse, reine de France.

Edouard Colbert, marquis de Villacerf. Musée du Louvre. 1692.

Pierre Mignard (1612-1695), premier peintre du roi. Musée du Louvre.

Marquise de Louvois. Vigilance. Tombeau du marquis de Louvois. (Oeuvre réalisée en collaboration avec François Girardon qui est l’auteur du marquis de Valois et de la Force). Tonnerre (Yonne).

Une Vierge. (initialement à l’église de la Sorbonne ; œuvre disparue).

 

Galerie des oeuvres

Passage du Rhin. Martin Desjardins. La préséance de la France. Desjardins. La Paix de Nimègue. Desjardins. Conquete Franche Comté. Martin Desjardins.s
Le Passage du Rhin.
Musée du Louvre.

La Préséance de la France
reconnue par l'Espagne.

Musée du Louvre.
La Paix de Nimègue.
Musée du Louvre.

La conquête de la Franche-
Comté.

Musée du Louvre.
Captif. Brandebourg. Desjardins Captif representant l'empire. Desjardins. Captif représentant l'Espagne. Desjardins Captif représentant la Hollande. Desjardins
Captif représentant
Brandebourg.

Musée du Louvre.
Captif représentant
l'Empire.

Musée du Louvre.
Captif représentant
l'Espagne.

Musée du Louvre.
Captif représentant
la Hollande.

Musée du Louvre.
Les duels abolis. Martin Desjardins L'Hérésie détruite. Martin Desjardins La Soumission de Gènes. Martin Desjardins. Les Suédois rétablis en Allemagne. Martin Desjardins.
Les Duels abolis.
Musée du Louvre.
L'Hérésie détruite.
Musée du Louvre.
La Soumission de Gènes.
Musée du Louvre.
Les Suédois rétablis en
Allemagne.
Musée du Louvre.



Colbert. Desjardins



Hercule couronné par la Gloire. Desjardins Martin


Mignard. Martin Desjardins
Diane. Martin Desjardins.
Colbert.
Musée du Louvre.

Hercule couronné par
la Gloire.

Musée du Louvre.
Mignard.
Musée du Louvre.

Diane ou Le Soir.
Château de Versailles,
Jardins

Artémis. Martin Desjardins.
Galatée. Martin Desjardins. Echo. Martin Desjardins Naïade. Martin Desjardins.
Artémis.
Château de Versailles.
Galatée.
Château de Versailles.
Echo.
Château de Versailles.
Naïade.
Château de Versailles.

Thétis. Martin Desjardins.
Le Soir. Martin Desjardins.

Prise de Besançon. Martin Desjardins.


Rupture de la Triple Alliance. Martin Desjardins
Thétis.
Château de Versailles.

Diane ou Le Soir.
Château de Versailles,
Musée des moulages.
Prise de Besançon.
Paris, Porte Saint Martin.

Rupture de la Triple
Alliance.

Paris, Porte Saint Martin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RECHERCHE

AGRANDIR PHOTO

Agrandir_zoom.jpg

SITE ASSOCIE A WIKIPHIDIAS