Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

Du XIVe au XIXe

Home

Synthèse

Sculpteur français (né au Luc (Var) le 19 mars 1783, décédé à Paris le 19 février 1836), Giraud est destiné par sa famille, à travailler dans le négoce.

Il quitte Toulon (occupé par les anglais) pour Paris, en 1793 et s’engage dans l’étude de la sculpture, auprès de Jean Baptiste Giraud (sans lien de parenté avec lui) puis de Claude Ramey.

Il obtient le Prix de Rome en 1806 avec Philoctète blessé, dans l’île de Lemnos, après avoir eu le premier prix d’encouragement en 1805 (La Mort de Pallas).

A l’Académie de France à Rome, où il reste sept années, Giraud exécute Phalante et Ethra.

Giraud perd son épouse et ses deux enfants, et il exécute en leur souvenir, un projet de tombeau (Musée du Louvre).

De santé fragile, malade une grande partie de sa vie, il ne crée qu’un nombre limité d’œuvres et décède à cinquante trois ans. Cependant son inspiration est très personnelle et éloignée du néo-classicisme dominant de l’époque.

 

 

Œuvres

La mort de Pallas. 1805

Philoctète blessé, dans l’île de Lemnos. Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts. 1806.

Thésée. (Œuvre entreprise à Rome et non achevée par l’auteur).

Aethra pleurant sur la tête de Phalante. Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts. Salon de 1814.

Pierre Adrien Paris, architecte. 1819.

Pâris. 1821.

Chien. Fidélité, Courage, Vigilance, Agilité. Salon de 1827.

Madame Langlois.

Projet de Tombeau. Musée du Louvre

Un Triomphateur. Exposition de 1900.

Un Faune jouant avec les serpents sacrés. Salon de 1900.

Faune jouant de la lyre. Exposition de 1900.