Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse
Les oeuvres
Galerie des oeuvres






Synthèse

Sculpteurs français (naissance à Orléans dans la seconde moitié du XVIe siècle, date de décès non déterminée), Michel Bourdin s’installe à Paris vers 1609.

Henri IV. Michel Bourdin, père.
Henri IV.
Musée Carnavalet.

On connaît peu de choses précises sur son œuvre et surtout, on ne sait si certaines œuvres recensées sont de Michel Bourdin père ou Michel II Bourdin fils.

Vers 1610, il exécute un buste en cire de Henri IV (Musée Carnavalet).

Il est l’auteur de Louis XI agenouillé. Cette œuvre a été commandée pour reproduire le mausolée de Louis XI réalisé en 1482, par Conrad de Cologne, détruit en 1562 pendant les guerres de religions. L’œuvre originale en bronze, est exécutée en marbre blanc par Bourdin.

Il travaille pour la cathédrale d’Orléans (Piéta), pour l’église Saint Gervais – Saint Protais, à Paris (Saint Gervais et Saint Protais, figures en bois), pour l'église Saint Germain des Prés à Paris (Tombeau de Jacques Douglas).

On lui attribut sans certitude, le tombeau de Jean Bandeau dans l’église de Nogent sur Oise et celui de Pierre Dauvet dans l’église Nogent les Vierges, ainsi que le priant de François de la Grange.

Il est le père du sculpteur Michel II Bourdin. La date de décès de Michel n’étant pas connue, le doute existe sur l’auteur des œuvres attribuées à Michel père ou Michel fils.

 

Œuvres

Henri IV, buste. Paris, Musée Carnavalet. Vers 1610.

Piiéta ou Notre-Dame des sept Douleurs. Orléans (Loiret). Cathédrale Sainte Croix. 1622.

Tombeau de Louis XI. (Le premier monument funéraire en bronze de Louis XI, exécuté par Conrad de Cologne est détruit en 1562. Il est remplacé en 1622 par l’oeuvre en marbre de Michel Bourdin. Le mausolée est à nouveau détruit lors de la Révolution et seules sont sauvées la statue de Louis XI ainsi que les angelots). Notre Dame de Cléry-Saint-André (Loiret), Collégiale Notre Dame. Vers 1622.

Gisants de René de Vignerot et de son épouse Françoise du Plessis de Richelieu, soeur du Cardinal. (Le doute existe sur l’auteur du tombeau : Bourdin père ou Bourdin fils). Glénay (Deux Sèvres), Eglise. Vers 1625.

Nicolas d'Angennes. (Statue tombale de Nicolas d'Angennes réalisée sans doute dans le 1er quart du 17e siècle. Initialement placée dans l'ancienne église de Rambouillet. Son pendant, la statue de Julienne d'Arquenay, épouse de Nicolas d'Angennes, a disparu). Rambouillet (Yvelines), Hôtel de Ville - Bailliage.

Saint Gervais – Saint Protais. Paris, Eglise Saint Gervais – Saint Portais.

Vierge. Cathédrale d’Orléans (Loiret).

Tombeau de Jean Bandeau. (Le doute existe sur l’auteur du tombeau : Bourdin père ou Bourdin fils). Nogent sur Oise (Oise), Eglise paroissiale Sainte-Maure et Sainte-Brigide. Vers 1632.

François de la Grange, seigneur de Montigny, maréchal de France. (Le doute existe sur l’auteur du tombeau : Bourdin père ou Bourdin fils). Bourges (Yonne). Cathédrale Saint Etienne. Vers 1633.

Tombeau de Pierre Dauvet. (Le doute existe sur l’auteur du tombeau : Bourdin père ou Bourdin fils). Eglise de Saint Valérien (Yonne). Vers 1642.

Tombeau de Jacques Douglas. (Oeuvre commencée par Bourdin père et terminée par Bourdin fils). Paris, Eglise Saint Germain des Prés.

 

Galerie des oeuvres

Henri IV. Michel Bourdin, père. Piéta. Bourdin Michel, père. Saint Protais Saint Gervais. Michel Bourdin.
Henri IV.
Paris, Musée Carnavalet

Piéta.
Cathédrale d'Orléans.

Saint Protais.
Paris, Eglise Saint
Gervais - Saint Protais.
Saint Gervais.
Paris, Eglise Saint
Gervais - Saint Protais.
Mausolée de Jacques Douglas. Michel Bourdin.
Tombeau de Jacques
Douglas.

Paris, Eglise Saint
Germain des Prés.

 

 

RECHERCHE

AGRANDIR PHOTO

Agrandir_zoom.jpg

SITE ASSOCIE A WIKIPHIDIAS