Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse
Oeuvres
Galerie des oeuvres

 





Synthèse

Sculpteur, architecte et peintre français (né à Cambrai (Nord) en 1548, décédé à Paris le 25 août 1615), Pierre de Francqueville étudie d’abord le dessin à Paris, puis s’exile en Allemagne pendant cinq années pour se former à la sculpture du bois.

Captif. Pierre Franqueville.
Captif. Statue équestre d'Henri IV.
Musée du Louvre.

L’archiduc Ferdinand le remarque et l’envoie, à Florence, avec une lettre de recommandation, auprès de Jean de Bologne. Francqueville suit l’enseignement de son maître et travaille ensuite avec lui pour la réalisation de nombreux ouvrages.

En 1574, il intervient à la demande de l’abbé Bracci, dans la villa Rovezzano (Florence) où il exécute des figures en marbre pour la décoration des jardins.

En 1585, il sculpte pour le palais Grimaldi, à Gènes, Jupiter et Janus.

De retour à Florence, il travaille pour la basilique Santa Croce, pour le palais Ricasoli-Zanchini, pour l’église de Saint Marc (où il exécute six statues sur les dessins de Jean de Bologne). Il est aussi l’auteur du Printemps et de l’Hiver, statues placées aux extrémités du Pont Sainte Trinité.

Il séjourne ensuite plusieurs années à Pise, où il reçoit une commande de Ferdinand 1er, en 1596, pour la réalisation d’une statue de son père, Cosme Ier. Elle représente Cosmes 1er avec un bâton de commandement (disparu) et un dauphin à ses pieds, symbole de sa domination sur les mers.

Il retourne à Florence et il réalise Mercure tuant Argus (Palais Pitti), Mercure (Jardin Boboli), plusieurs bustes (Couvent sainte Marie des Anges). Pour la ville d’Arezzo, aux environs de Florence, il exécute une statue en marbre de Ferdinand 1er, qui est érigée devant la cathédrale San Donato.

Ayant passé presque toute sa vie artistique en Italie, Francquevillle est peu connu en France. Henri IV le découvre, grâce la statue d’Orphée que le florentin Jérôme de Gondi a fait transportée dans son jardin parisien. Le roi fait venir Francqueville à Paris, lui donne un logement au Louvre, une pension généreuse et lui commande plusieurs ouvrages : Le Temps de la Vérité ; Saturne enlevant Cybèle ; David vainqueur de Goliath.

Après la mort d’Henri IV, Francqueville est sollicité pour réaliser les Captifs entourant le piédestal de la statue équestre d’Henri IV, commandée par Marie de Médicis à Jean de Bologne (œuvre terminée par Pierre Tacca et détruite en 1792, pendant la Révolution). Les Captifs (ainsi que trois Bas-reliefs dont il dessine les modèles) seront terminés par son gendre François Bordoni, en 1618. Il est probable que le modèle de la tête de Henri IV soit aussi de Franqueville.

Henri IV lui a donné le titre de premier sculpteur du roi.

La ville de Pise lui a remis le Droit de cité, pour ses nombreux ouvrages.

Francqueville a par ailleurs, laissé plusieurs peintures : les portraits de Jean de Bologne, d’Henri IV, de Ferdinand 1er.

Il s’est intéressé aussi à l’anatomie (il a écrit un traité, le Microcosme) et aux mathématiques (il a laissé deux ouvrages, un sur la cosmographie et un autre sur la géométrie).

 

Œuvres

Figures. Villa Rovezzano, à Florence (Italie). Vers 1574.

Jupiter. (Initialement pour le Palais Grimaldi, à Gènes (Italie)). Vers 1585.

Janus. (Initialement pour le Palais Grimaldi, à Gènes (Italie)). Vers 1585.

Saint Ambroise. Cathédrale de Gènes. (Italie). Vers 1585.

Saint Etienne. Cathédrale de Gènes. (Italie). Vers 1585.

Quatre Evangélistes. Cathédrale de Gènes. (Italie). Vers 1585.

Moïse – Aaron – La  Prudence – L’Humilité – La Virginité. Basilique Santa Croce, à Florence (Italie).

Saint Dominique. (D’après les dessins de Jean de Bologne). Eglise Saint Marc à Florence (Italie). Vers 1589.

Saint Jean Baptiste. (D’après les dessins de Jean de Bologne). Eglise Saint Marc à Florence (Italie). Vers 1589.

Saint Thomas d’Aquin. (D’après les dessins de Jean de Bologne). Eglise Saint Marc à Florence (Italie). Vers 1589.

Saint Ambroise. (D’après les dessins de Jean de Bologne). Eglise Saint Marc à Florence (Italie). Vers 1589.

Saint Philippe. (D’après les dessins de Jean de Bologne). Eglise Saint Marc à Florence (Italie). Vers 1589.

Saint Edouard. (D’après les dessins de Jean de Bologne). Eglise Saint Marc à Florence (Italie). Vers 1589.

Jason. (Initialement pour le palais Ricasoli-Zanchini). Musée national du Bargello, à Florence (Italie).

Printemps. Pont de la Trinité, à Florence (Italie).

Hiver. Pont Sainte Trinité, à Florence (Italie).

Cosmes 1er. Place des Cavaliers, Pise (Italie).

Ferdinand 1er, grand-duc de Toscane, relevant la ville de Pise. (Œuvre de Jean de Bologne, exécutée en marbre, par Pierre Franqueville). Pise (Italie).1594.

Restauration des portes du Dôme. (Travaux réalisés comme collaborateur de Jean de Bologne). Dôme à Pise (Italie). Vers 1595.

Mercure. Jardin Boboli, Florence

Ferdinand 1er. Arezzo (Italie).

Bustes. Sacristie de Sainte Marie des Anges, Florence (Italie).

Mercure tuant Argus. (Initialement pour le Palais Pitti, Florence (Italie)).

Florence victorieuse de Pise. (Œuvre de Jean de Bologne exécutée en marbre par Franqueville). Musée national du Bargello, à Florence (Italie).

Orphée charmant les animaux. (Œuvre exécutée à Florence, en 1598, et ensuite placée dans le jardin de Jérôme de Gondi, à Paris). Musée du Louvre. 1598.

David vainqueur de Goliath. Musée du Louvre. Vers 1598.

Le Temps de la Vérité.

Saturne enlevant Cybèle.

Trois Bas-reliefs. Piédestal de la statue équestre d’Henri IV. (Œuvres exécutées par François Bordoni, sur les modèles de Franqueville). 1614-1618.

Quatre captifs. Jeune captif - Captif dans la force de l'âge -  Captif africain - Captif âgé. Statue équestre d’Henri IV. (Œuvres terminées par son gendre François Bordoni). 1614-1618.

 

Galerie des oeuvres

Captif. Pierre Franqueville. Captif. Pierre Franqueville. Captif. Pierre Franqueville. Captif. Pierre Franqueville.
Les Captifs.
Musée du Louvre.
Les Captifs.
Musée du Louvre.
Les Captifs.
Musée du Louvre.
Les Captifs.
Musée du Louvre.
David et Goliath. Pierre Franqueville. Orphée charmant les animaux. Pierre Franqueville.
David vainqueur de
Goliath.

Musée du Louvre.
Orphée charmant les
animaux.

Musée du Louvre.

 

 

RECHERCHE

AGRANDIR PHOTO

Agrandir_zoom.jpg

SITE ASSOCIE A WIKIPHIDIAS