WIKIPHIDIAS - ENCYCLOPEDIE DES SCULPTEURS FRANCAIS

.... la passion de la sculpture...

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Biographies par ordre alpha Cortot Jean-Pierre

Cortot Jean-Pierre

Imprimer
Synthèse
Les oeuvres
Galerie des oeuvres






Synthèse

Sculpteur français (né à Paris le 20 août 1787, décédé à Paris le 12 août 1843), fils d’un commerçant en épicerie, Cortot commence dès ses treize ans, à suivre l’enseignement de Charles Antoine Bridan.

Le triomphe de Napoléon 1er. Jean Pierre Cortot.
Le Triomphe de Napoléon 1er.
Arc de Triomphe de l'Etoile.

Par la suite, il étudie dans l’atelier de Pierre Charles Bridan, fils, et remporte un deuxième prix de Rome, en 1806 (Philoctète blessé quittant Lemmos).

Il continue ses études, tout en travaillant comme praticien chez Simon Boizot, François Lemot, Jean Moitte, Philippe Roland,  et en 1809, il obtient le Prix de Rome (Marius sur les ruines de Carthage).

A Rome,  comme pensionnaire de l’Académie de France, il réalise de nombreux ouvrages dont certains sont envoyés en France.

Il reste à Rome, cinq années supplémentaires et exécute, entre 1816 et 1817, une statue colossale de Louis XVIII destinée à la Villa Médicis (après avoir commencé une statue monumentale de Napoléon 1er et avoir du abandonner, à la chute de l’empire).

Après son retour à Paris, en 1819, il reçoit de nombreuses commandes publiques.

On lui doit le fronton monumental du Palais Bourbon (La France entre la Liberté et l’Ordre public) et le Triomphe de Napoléon 1er (Arc de Triomphe de l’Etoile).

Cortot est l’auteur de la Ville de Brest et la Ville de Rouen (Place de la Concorde), de la statue du maréchal Lannes (Lectoure, en Gironde), du monument de Casimir Périer (Cimetière du Père-Lachaise), du monument de Lamoignon de Malesherbes (Palais de Justice de Paris). Il est aussi l’auteur de Louis XV (Château de Versailles) et le co-auteur avec Louis Dupaty, de la statue équestre de Louis XIII (Place des Vosges, à Paris).

Cortot exécute plusieurs œuvres pour les églises Saint Gervais – Saint Protais (Pieta, Sainte Catherine), Saint Nicolas du Chardonnet (Christ), la Chapelle expiatoire (Marie-Antoinette soutenue par la Religion).

Au Louvre, on trouve Daphnis et Chloé, le Soldat de Marathon et une Victoire (réduction en bronze).

En 1825, il est élu membre de l'Institut, en remplacement de Louis Dupaty.

Il enseigne à l'École des Beaux-Arts de 1826 à 1843.

Il est décoré de la Légion d’honneur en 1824, promu au grade d’officier en 1841.

 

Œuvres

Philoctète blessé quittant Lemnos. 1806.

Melpomène.  (Elément du surtout du service particulier de l'Empereur). Sèvres (Hauts de Seine), Cité de la Céramique. 1808.

Marius sur les ruines de Carthage. 1809.

La contemplation céleste. 1810.

Déïdamie.  (Elément du surtout du service particulier de l'Empereur). Sèvres (Hauts de Seine), Cité de la Céramique. 1812.

Narcisse debout. Musée des Beaux-arts d’Angers. 1918.

Un jeune pêcheur. Rome.

Hyacinthe blessé. Rome.

Napoléon 1er. (Commande abandonnée après la chute de l’empire. Cortot ne réalise que le modèle en plâtre). Rome.

Phaéton se plaignant à sa mère de l'insulte qu'il a reçue d'Epaphus. Rome.

Ulysse, sous le costume d'un mendiant, racontant ses aventures à Pénélope. Rome.

Un soldat combattant. Rome.

Guillaume Lethière, peintre. Rome. 1813.

Pandore représentée nue. Rome.

Louis XVIII. Rome. 1816 à 1817.

Un philosophe. Rome.

Narcisse couché. Musée des Beaux-arts d'Angers. Salon de 1819.

Pandore représentée demi-vêtue. Musée des Beaux-arts de Lyon. Salon de 1819.

Monument de Lamoignon de Malesherbes. Bas-relief. (La statue de Malesherbes est Jacques Edme Dumont).  Paris, Palais de Justice. 1819.

Ganymède. Musée des Beaux-arts d'Angers.

Louis XVIII. - Henri IV.

Ecce homo ou Pieta. Paris, Eglise de Saint Gervais et de Saint Protais. Salon de 1819.

Christ. Paris, Eglise Saint Nicolas du Chardonnet.

Pierre Corneille. Salon de 1822.

Lanciers de la Garde Royale. (Initialement dans l’ancien Hôtel de Ville de Paris). 1822.

Sainte Catherine. Paris, Eglise de Saint-Gervais et de Saint-Protais. Salon de 1822.

La Vierge et l'Enfant Jésus. Arras (Pas de Calais), Cathédrale.

La Paix et l’Abondance. Palais du Louvre, Cour Carrée. Salon de 1824.

La Résurrection du Christ. Fronton. Surenes (Hauts de Seine), Chapelle du Mont-Valérien. 1825.

Mme Duvidal de Montferrier, peintre d'histoire.

Louis XVI, roi de France et de Navarre (1754-1793) entouré des figures assises de la Justice, de la Piété, de la Bienfaisance et de la Modération. Château de Versailles. 1825.

Entrevue du roi d'Espagne et du duc d'Angoulême au port Sainte-Marie. (Œuvre placée à la fin de la Restauration sur la façade de l'arc de triomphe du Carrousel, enlevée en 1830, déposée au Louvre. Oeuvre disparue). Salon de 1827.

Marie Antoinette soutenue par la Religion. Paris, Chapelle Expiatoire. Musée du Louvre (Modèle).

La Vierge et l'Enfant Jésus. (D’après La Vierge et l'Enfant Jésus placée à la cathédrale d'Arras). Marseille (Bouches du Rhône), Cathédrale de Notre Dame de la Garde. Salon de 1827.

Daphnis et Chloé. Musée du Louvre. Salon de 1827.

Eustache de Saint Pierre. Hôtel de ville de Calais.

La Justice. (Modèle en plâtre pour le Palais de la Bourse, à Paris. Non réalisé). Salon de 1827.

Louis XIII. Paris, Place des Vosges.  (Oeuvre sculptée par Cortot d'après un modèle fait par Dupaty). 1829.

Vierge et l’Enfant. (Initialement pour la chapelle du couvent des pères des missions du mont Valérien). Suresnes (Hauts de Seine), Eglise du Chœur Immaculé de Marie. 1829

Charles Dupaty. Musée des Beaux-arts de Bordeaux.

Quatre statues et Quatre bas-reliefs. Tombeau de Charles-Ferdinand de France, fils de Charles X, duc de Berry. (Œuvre de Louis Dupaty achevée par Cortot. Monument initialement pour la chapelle projetée sur l'emplacement de l'Opéra). Cathédrale de Saint Denis.

Charles X. (Oeuvre exécutée conjointement avec Louis Denis Caillouette).

Monument de Louis XVI.  (Œuvre monumentale détruite en 1830, dans l'atelier même du fondeur, au moment de sa fonte).

Le maréchal Lannes, duc de Montebello. Lectoure (Gironde). Salon de 1831.

Le soldat de Marathon annonçant la victoire. Musée du Louvre. Salon de 1822 (Plâtre), Salon de 1834 (Marbre).

Le Triomphe de Napoléon 1er. Paris, Arc de Triomphe de l’Etoile. 1836.

L'Immortalité. (Œuvre destinée au dôme du Panthéon, transportée à l’Assemblée Nationale en 1840, puis au fond d’une abside au Panthéon et détruite pendant les journées de 1848). Musée du Louvre (Réduction de l’œuvre de Cortot fondue par Thiébaut, en 1859). 1834-1836.

La Ville de Rouen. Paris, Place de la Concorde. 1836.

La Ville de Brest. Paris, Place de la Concorde. 1836.

Monument de Casimir Périer (1777-1832). Eloquence. Justice. Fermeté. Paris, Père-Lachaise. 1837.

Jean-Baptiste Budes, comte de Guébriant, maréchal de France, mort en 1643. Château de Versailles. 1839.

Pieta. (Initialement pour l’église de Notre Dame de Lorette. L’œuvre fut détruite en 1871).  Salon de 1840 (Plâtre).

La France, entre la Liberté et l'Ordre public, appelant à elle les génies du Commerce, de l'Agriculture, de la Paix, de la Guerre et de l'Eloquence. Paris, Palais Bourbon. 1841.

Louis XV. Château de Versailles. 1842.

 

Galerie des oeuvres

L'Immortalité. Jean Pierre Cortot. Daphnis et Chloé. Jean Pierre Cortot. Soldat de Marathon. Jean Pierre Cortot. Narcisse. Jean Piette Cortot.
L'Immortalité.
Musée du Louvre.
Daphnis et Chloé.
Musée du Louvre.
Le Soldat de Marathon.
Musée du Louvre.
Narcisse couché.
Musée d'Angers.
La Ville de Brest. Jean Pierre Cortot. La Ville de Rouen. Jean Pierre Cortot Triomphe de Napoléon 1er. Jean Pierre Cortot. Louis XIII. Jean Pierre Cortot et Louis Dupaty.
La Ville de Brest.
Paris, Place de la concorde.

La Ville de Rouen.
Paris, Place de la Concorde.

Le Triomphe de Napoléon 1er.
Paris, Arc de Triomphe
de l'Etoile.

Statue équestre de Louis XIII.
Paris, Place des Vosges.

La France entre la Liberté et l'Odre public. Jean Pierre Cortot Monument à Malesherbes. Jean Pierre Cortot Pieta. Jean Pierre Cortot. Marie Antoinette. Jean Pierre Cortot
La France entre la Liberté
et l'Ordre publique
.
Paris, Palais Bourbon.
Monument à Malesherbes.
Paris, Palais de Justice.

Pieta.
Paris, Eglise Saint Gervais
Saint Protais.
Marie Antoinette soutenue
par la Religion
.
Paris, Chapelle Expiatoire.
La Vierge et l'enfant. Jean Pierre Cortot Vierge et l'Enfant. Jean Pierre Cortot.
La Vierge et l'Enfant.
Surenes, Eglise du Chœur
Immaculé de Marie
Vierge et l'Enfant.
Arras, Cathédrale Saint Vaast.


 

 

 

cortot_vierge-enfant.jpg
 

Recherche simple