Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse

Apollon récompensant la Science et les Arts. Jacques Philippe Lesueur
Apollon récompensant la Science et les Arts.
Palais du Louvre. Cour Carrée.

Sculpteur français (né à Paris en 1759, décédé à Paris le 30 décembre 1830), Lesueur remporte le deuxième prix de sculpture en 1780 (Le Déluge) et le premier prix en 1781 (David entrant dans la tente de Saül endormi).

Il séjourne à Rome en 1781 à 1785.

A son retour, il travaille au château de Chantilly.

Il participe à son premier Salon en 1791.

Lesueur intervient pour l’Arc de Triomphe du Carrousel (La Paix de Presbourg ; Napoléon 1er), le Panthéon (L’Instruction publique), le Palais du Louvre (Apollon récompensant la Science et les Arts).

A la Restauration, ses œuvres exécutées pour l’empire sont désinstallées : Napoléon 1er revêtu de ses  habits impériaux (Arc de Triomphe du Carrousel), Le couronnement de l’Empereur (Palais Bourbon).

Il est l’auteur du tombeau de Jean Jacques Rousseau érigé à Ermenonville, dans l’île des Peupliers.

A la Révolution, il fait partit de l’administration municipale du Ve arrondissement.

Lesueur était membre de l’Institut.

Il est décoré de la Légion d’honneur en 1828.

 

Œuvres

Le Déluge. Bas-relief. 1780.

David entrant dans la tente de Saül endormi. Bas-relief. 1781.

La tête de Niobé. Copie d’antique. Rome.

Six camées. Château de Chantilly.

Hippomène et Atalante – Tête de Flore. Bas-reliefs. Château de Saint Cloud.

Tombeau de Jean Jacques Rousseau. Ermenonville (Oise). Salon de 1791.

Vestale condamnée à être ensevelie. Salon de 1791.

L’instruction publique. Bas-relief. Paris, Panthéon. 1792-1793.

L’Etoile du matin. Salon de 1793.

Une offrande. Salon de 1793.

La Liberté. Bas-relief. (Œuvre disparue pendant l’incendie de 1870 du bâtiment de l’Arsenal).1794.

Trois têtes de femmes symbolisant l’Humanité, la Justice et la Vérité. Salon de 1795.

L’Amour et Psyché. 1797.

Mausolée de Marie Elisabeth Joly, actrice du Théâtre français. Salon de 1800.

Le portrait du compositeur Philidor. Buste.

Le général Dugommier. (Œuvre initialement pour le Palais du Luxembourg et déplacée à la Restauration).

La Paix de Presbourg. Bas-relief. Paris, Arc de Triomphe du Carrousel. Château de Versailles (Copie commandée par Louis Philippe en 1834). Salon de 1810.

Napoléon 1er revêtu des habits impériaux, couronné par la Victoire. (Œuvre initialement installée à l’Arc de Triomphe du Carrousel et remplacée par des Trophées, à la Restauration).

Le couronnement de l’empereur. Bas-relief. (Œuvre initialement destinée à la façade du Palais Bourbon et disparue à la Restauration). Salon de 1810.

Feu Auguste Vauchelet. Salon de 1812.

Apollon  récompensant la Science et les Arts. Palais du Louvre, Cour Carrée, Pavillon des Arts. Musée du Louvre (Esquisse en terre cuite). Salon de 1814.

Le Rhin appuyé sur un hermès dont les deux têtes sont celles de la France et de l’Allemagne. (Initialement pour la Salle des empereurs au Palais du Louvre).

Portrait du docteur Orfila. Salon de 1817.

Le docteur Corvisart. Salon de 1822.

Eustache Lesueur, peintre. Buste. Salon de 1822.

Michel Montaigne. Salon de 1822.

Le Bailli de Suffren. Château de Versailles. Salon de 1824.

La Douleur. Bas-relief. Tombeau de Michel Brézin.

RECHERCHE

AGRANDIR PHOTO

Agrandir_zoom.jpg

SITE ASSOCIE A WIKIPHIDIAS