Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse
Œuvres
Galerie des oeuvres

 





Synthèse

Nymphe. Jean Baptiste Farochon.
Nymphe.
Palais du Louvre.

Sculpteur et graveur français (né à Paris le 10 mars 1812, décédé à Paris le 1er juillet 1871), Farochon suit l’enseignement de David d’Angers.

Il entre à l’Ecole des Beaux-arts en 1829 et remporte le grand prix de gravure en 1835, avec Romulus portant les dépouilles opimes au temple de Jupiter.

Il séjourne à l’Académie de France à Rome, et de retour à Paris, il expose au Salon de 1833 (modèles de médailles).

Vers 1835, il s’éloigne de la gravure et exécute des œuvres de sculpture. Il travaille pour les églises Saint Vincent de Paul (Saint André, Saint Mathieu), Saint Jean Saint François (Saint Jean Baptiste), Sainte Clotilde (Saint Eloi), Saint Augustin (Le prophète Isaïe, Saint Léon le Grand), pour le Beffroi de la tour Saint Germain l’Auxerrois (Hugues Capet), pour le Palais de Justice de Reims (L’Intégrité, La Fermeté).

Il reçoit plusieurs commandes pour le Palais du Louvre : le général Hoche, Nymphe, Jean Jacques Rousseau, Léda.

Il obtient une médaille de deuxième classe en 1847, un rappel de médaille en 1859.

Farochon est décoré de la Légion d’honneur en 1859.

Il est nommé professeur de gravure en 1863.

 

Œuvres

Portrait d’homme. Buste en plâtre. Salon de 1833.

Romulus portant les dépouilles opines au temple de Jupiter Férétrien. 1835.

M. Verner. Buste en plâtre. Salon de 1835.

Jean Baptiste Rousseau. Buste en marbre. (D’après Jean Jacques Caffieri).

Médaille du mariage du duc d’Orléans. Modèle plâtre.

L’Union de l’Ordre public et de la Liberté. Bas-relief en plâtre. Salon de 1841.

Portrait du roi. Médaille.

Portrait d’Ingres. Médaille. 1842.

Jésus Christ. Statuette en bronze. Paris, Eglise Saint Vincent de Paul. 1843.

Saint André – Saint Mathieu. Statuette en bronze. Paris, Eglise Saint Vincent de Paul. 1843.

Saint Paul – Saint Jacques le Majeur. Statuette en bronze. Paris, Eglise Saint Vincent de Paul. 1844.

Enfant chargé et embarrassé de fruits. 1845.

L’Intégrité. Statue colossale en pierre. Reims (Marne), Palais de Justice. 1847.

Docteur Barby. Médaille en plâtre. Salon de 1848.

Casimir Delavigne. Médaille. Salon de 1849.

Eugène sue. Médaille. Salon de 1849.

Saint Jean Baptiste. Statue en pierre. (Initialement pour l’église Saint Jean – Saint François).

La Fermeté. Statue colossale en pierre. Reims (Marne), Palais de Justice. 1852.

Saint Eloi. Statue en pierre. Paris, Eglise Sainte Clotilde.

M. Fleury. Médaille en bronze. Salon de 1853.

Le général Hoche. Palais du Louvre, Pavillon de Rohan. 1856.

Une Nymphe. Statue en pierre. Palais du Louvre, Grande Galerie. 1857.

Jean Jacques Rousseau. Palais du Louvre, Aile Turgot. 1857.

Maternité. Groupe en marbre. Salon de 1857.

Hugues Capet. Statue en plâtre. (Initialement pour le Beffroi de la Tour Saint Germain l’Auxerrois). 1859.

Jean François Barbet. Médaillon. 1861.

Le prophète Isaïe – Saint Léon le Grand. Statues en pierre. Paris, Eglise Saint Augustin.

Corot. Médaillon en plâtre. Salon de 1864.

Saint Joachim – Sainte Anne. Statue en plâtre. (Initialement pour l’Hospice des Petits Ménages, à Issy (Hauts de Seine)). 1864.

La Vierge et l’Enfant Jésus – Sainte Elisabeth – Saint Jean Baptiste. Statues en marbre. (Initialement pour la chapelle des religieuses de Sainte Marthe, à Saint Front (Charente)). 1866.

Léda. Statue en pierre. Palais du Louvre, Cour Visconti.

 

Galerie des oeuvres

Hoche. Jean Baptiste Farchon Nymphe. Jean Baptiste Farochon. Saint Eloi. Jean Baptiste Eugène Farochon. Léda. Jean Baptiste Farochon.
Le général Hoche.
Palais du Louvre.

Nymphe.
Palais du Louvre.

Saint Eloi.
Paris, Eglise Sainte Clotilde.
Léda.
Palais du Louvre.