Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse

Vénus genitrix. Barthélemy Frison.
Vénus genitrix.
Château de Compiègne.

Sculpteur français (né à Tournai (Belgique) le 21 septembre 1816, décédé à Paris le 3 mai 1877), Frison suit l’enseignement de Jules Ramey et d'Augustin Dumont.

Il entre à l’Ecole des Beaux-arts en 1842 et expose pour la première fois au Salon de 1857.

Il intervient à l’Hôtel de Ville de Paris (Le comte de Chabrol), au Palais du Louvre (Vénus genitrix), à l’Opéra de Paris (La Prudence).

Il travaille aussi pour les églises de Saint Eustache (Jésus quittant la maison de sa mère) et de la Trinité (Saint Thomas).

Il remporte une médaille de troisième classe au Salon de 1851, une mention honorable à l’Exposition universelle de 1855, une médaille de deuxième classe au Salon de 1863.

Il devient français en1848.

 

Œuvres

Un joueur de bille. Statue en plâtre. Salon de 1847.

L’Art et la Science pleurant sur un tombeau. Tombeau d’Henri Haghe. Tournai (Belgique). Salon de 1849.

Buste d’enfant. Salon de 1849.

William Mackenzie. Buste en marbre. Salon de 1850.

Mme Marie de Labédollière. Buste en marbre. Salon de 1850.

Baigneur à la coquille. Salon de 1852.

Orland de Lassus. Statue en bronze. (Initialement érigée à Mons, en Belgique). Salon de 1853.

Joueur de boule. Statuette en marbre. Exposition universelle de 1855.

Le Pêcheur de coquilles. Statue en plâtre. Exposition universelle de 1855.

Le Christ et les petits enfants. Bas-relief en plâtre. 1851.

Après le bain ou La Vérité se regardant dans un miroir. Lien.  Statue en plâtre. Salon de 1857.

Le général de brigade Breton. Buste en marbre. 1857.

Vénus genitrix. Copie d’après l’antique. (Initialement commandé pour la Cour du Louvre). Château de Compiègne. 1857.

Jésus quittant la maison de sa mère. La vocation de Saint Jean. La Résurrection de Lazare. L’entrée du Christ à Jérusalem. Bas-relief en pierre. Paris, Eglise Saint Eustache. 1859.

Deux anges portant les attributs de la Tempérance et de l’Humilité. Paris, Eglise Saint Eustache.

Un Souvenir. Groupe en marbre. Salon de 1861.

Le chef de serment des joueurs de glaives au XII e siècle – Le chef de serment des cordonniers dans la seconde moitié du XIVe siècle. Statues en pierre. (Initialement commandées pour le beffroi de Tournai en Belgique). 1861.

Naïs. Statue en marbre. Musée de Bruxelles (Versions en marbre et en plâtre). Lien. Salon de 1863.

H. Braquenié. Buste en plâtre. Salon de 1864.

Saint Thomas. Statue en pierre. (Initialement pour l’église de la Trinité, à Paris). 1863.

Libation à Bacchus. Statue en marbre. 1866.

Dieudonné Denne Baron. Buste en plâtre. Salon de 1866.

Première impression. Statue en marbre. Nevers, Musée municipale Frédéric Blandin.  Salon de 1868.

Dalila. Statue en marbre. Lien. Salon de 1872.

Molière. Buste en marbre. 1872.

Le comte de Chabrol. Statue en pierre. (Initialement pour l’Hôtel de Ville de Paris). Salon de 1873.

L. Dumortier. Buste en plâtre. (Initialement pour l’Hôtel de Ville de Tournai, en Belgique). Salon de 1873.

Le Génie du Travail. Statue en pierre. Tombeau de Baatard, cimetière de Soignes (Belgique).

La Prudence. Statue en plâtre. Opéra de Paris. 1873.

Nanteuil. Buste en marbre. Salon de 1875.

Portrait de la fille de l’auteur. Buste en plâtre. Salon de 1877.

Le baron Treilhard. Buste en plâtre. Salon de 1878.

 

 

 

RECHERCHE

AGRANDIR PHOTO

Agrandir_zoom.jpg

SITE ASSOCIE A WIKIPHIDIAS