Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

Du XIVe au XIXe

Home
Synthèse
Oeuvres
Galerie des oeuvres





Synthèse

Sculpteur français (né à Paris le 18 juillet 1823, décédé à Coupvray (Seine et Marne) le 7 mai de 1902), fils d’un graveur en médailles, Salmson entre à l’Ecole des Beaux-arts et suit l’enseignement de Etienne Jules Ramey, de François Toussaint et d’Augustin Dumont.

Naïade. Jean Jules Bernard Salmson.
Naïade.
Palais du Louvre.

Il débute au Salon de 1859.

Il travaille pour le Palais du Louvre (La Gloire ; Nymphe ; Naïade), pour l’Opéra de Paris (Haendel), le Tribunal de Commerce de Paris (La Prudence), l’église Saint Bernard (Saint Paul).

Il est l’auteur de la Justice (Palais de Justice d’Agen), de La Dévideuse (Musée d’Orsay), de L’Espérance déçue (Musée de Clermont Ferrand), d’Henri IV (Château Musée de Nérac).

Il remporte une médaille de deuxième classe en 1863, une médaille en 1865 et une médaille de deuxième classe à l’Exposition universelle de 1867 (La Dévideuse), une médaille d’argent à l’Exposition universelle de 1889 (Chute des Titans).

En 1877, Salmson est nommé directeur de l’ancienne Ecole des arts industriels de Genève, ville où il s’établit.

Il reçoit la Légion d’honneur en 1867.

Il publie en 1892, un livre de souvenirs : Entre deux coups de ciseaux.

 

Œuvres

Effroi. Prix de la tête d’expression. Ecole nationale supérieure des Beaux-arts. 1845.

Jean Eugène Salmon, décédé à l’âge de 16 ans. Médaillon ovale en pierre. Paris, Cimetière Montmartre.

Philippe Quinault. Buste en pierre. Felletin (Creuse), Fontaine Quinault. 1852.

Jacques Elie Lamblardie. Buste en marbre. Paris, Ecole des Ponts et Chaussées. 1856.

Saint Paul. Statue en pierre. Paris, Eglise Saint Bernard (Chapelle Saint Joseph). 1861.

La Dévideuse. Statue en bronze. Musée d’Orsay. Musée des Beaux-arts d’Angers (Plâtre). Salon de 1863.

La Prudence. Statue en pierre. Paris, Tribunal de commerce. 1864.

L’Espérance déçue. Statue en bronze. Musée des Beaux-arts de Clermont Ferrand. 1865.

La Sensitive. Statue en plâtre. Salon de 1867.

La Folie – La Comédie – a Satyre – La musique. Cariatides. (Initialement pour le Théâtre du Vaudeville, devenu en 1900 un cinéma). Paris, Cinéma Gaumont Opéra. 1867.

La Gloire. Statue en pierre. Palais du Louvre.

Nymphe. Statue en pierre. Palais du Louvre.

Naïade. Statue en pierre. Palais du Louvre.

Laïs et Démosthène. Groupe en bronze. Salon de 1870.

La Naissance de Vénus. Marbre. Musée des Beaux-arts de Nimes. 1872. °

La Justice. Statue en pierre. Agen (Lot et Garonne), Palais de Justice. 1873.

Haendel. Statue assise en marbre. Paris, Opéra Garnier. Roubaix (Nord), La Piscine, Musée d’Art et d’Industrie (Plâtre). Salon de 1875.

Henri IV. Statue en plâtre. Nérac (Lot et Garonne), Musée château. Salon de 1876.

Jean Jacques Rousseau. Statuette. Musée de Genève.

La Musique. Statue. Théâtre de Genève (Façade).

Monument commémorant la première ascension du Mont Blanc par Saussure et Balmat. Groupe en bronze. Chamonix (Haute Savoie). Salon de 1887.

Chute des Titans. Bas-relief en bronze. Musée des Beaux-arts d’Angers (Modèle en plâtre). Exposition universelle de 1889 (Modèle en plâtre).

 

Galerie des oeuvres

Naïade. Jean Jules Bernard Salmson. Nymphe. Jean Jules Bernard Salmson La Gloire. Jean Jules Bernard Salmson. La Prudence. Jean Jules Bernard Salmson.
Naïade.
Palais du Louvre

Nymphe.
Palais du Louvre

La Gloire.
Palais du Louvre

La Prudence.
Paris, Tribunal de
Commerce

Haendel. Jean Jules Bernard Salmson.
La Devideuse. Jean Jules Bernard Salmson
Haendel.
Musée de Roubaix.
La Dévideuse.
Musée d'Orsay.