Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse
Oeuvres
Galerie des oeuvres

 

 

 

Synthèse

Sculpteur français (né le 17 décembre 1733, décédé à Paris le 4 avril 1797), fils du peintre François Berruer, Pierre François Berruer suit l’enseignement de Michel Ange Slodtz et remporte le prix de Rome en 1756 (Melchisédech présentant à Abraham le pain et le vin qu’il bénit), après avoir obtenu le deuxième prix en 1754.

Louis XV prenant l'Académie sous sa protection. Pierre François Berruer.
Louis XV prenant l’Académie sous sa protection.
Musée du Louvre.

Il entre à l’Académie de France à Rome, en 1759.

De retour en France en 1763, il est agréé à l’Académie en 1770, avec Louis XV prenant l’Académie sous sa protection.

Il travaille pour l’Ecole de Médecine (La Théorie et la Pratique ; La Bienfaisance accordant les privilèges), pour le Palais de Justice de Paris (Force ; Abondance), la Comédie Française (Philippe Néricault Destouches), le Théâtre de Bordeaux (Melpomène ; Polymnie ; Thalie ; Terpsichore).

Pour la cathédrale de Chartres, il exécute quatre statues représentant la Foi, l’Humilité, l’Espérance, la Charité et deux bas-reliefs pour l’autel, L’Annonciation et le Baptême du Christ.

Il intervient aussi pour les églises Saint Barthélemy (La Foi et la Charité) et Saint Eustache (Saint Mathieu ; Saint Marc ; Le Sacrifice de la messe).

Il est l’auteur d’une statue monumentale du chancelier d’Aguesseau (Château de Versailles).

Il est nommé adjoint à professeur en 1781 et professeur en 1785.

 

Œuvres

Melchisédech présentant à Abraham le pain et le vin qu’il bénit. 1756.

Cléobis et Biton traînant leur mère dans un char au temple de Junon. Bas-relief en marbre. Salon de 1765.

Les Vertus. Humilité – Foi – Espérance – Charité. Chartres, Cathédrale Notre Dame. 1769.

Autel. Haut-relief en marbre. (Initialement : autel de la chapelle de l'ancien évêché, devenu le Musée de Chartres). Musée des Beaux-arts de Chartres. 1767.

Le Baptême du Christ - L'Annonciation. Deux bas-reliefs en marbre. Chartres, Cathédrale Notre Dame. 1767.

Hébé. Statuette en marbre. Musée des Beaux-arts de Bordeaux (Terre cuite). Salon de 1767.

Louis XV prenant l’Académie sous sa protection. Bas-relief en marbre. Musée du Louvre. 1770.

Diane sortant du bain. Esquisse en terre cuite. Musée des Beaux-arts et d’Archéologie de Besançon.

La Fidélité. Modèle en plâtre. 1771.

La Bienfaisance accordant les privilèges à l’Académie de Chirurgie. Bas-relief en pierre. (La  Bienfaisance a remplacé Louis XV, figurant initialement). Façade de l’Ecole de Médecine à à Paris. 1775.

La Théorie et la Pratique se donnant la main sur un autel. Bas-relief en pierre. Paris, Ecole de Médecine. 1775.

Melpomène – Polymnie – Thalie - Terpsichore. Statues en pierre. Bordeaux (Gironde), Grand Théâtre. Musée du Louvre (Réduction de Terpsichore, en terre cuite). 1775-1777.

Calliope -  Euterpe - Uranie - Aphrodite - Junon - Minerve - Erato - Clio. Statues en pierre. (Les modèles sont de Berruer et la réalisation est de Van Den Drix, son assistant). Bordeaux (Gironde), Grand Théâtre. 1775-1777.

Armes de France supportées par deux génies. Bordeaux, Grand Théâtre. 1777.

La Tragédie – La Comédie. Cariatides. Bordeaux, Grand Théâtre. 1777.

Le chancelier d’Aguesseau. Statue en marbre. Château de Versailles. Sèvres (Hauts de Seine) Cité de la Céramique (Terre cuite). Salon de 1779.

La Force - Abondance. Statues en pierre. Paris, Palais de Justice. Salon de 1781.

Philippe Néricault Destouches. Buste en marbre. (Initialement pour la Comédie Française). Salon de 1781.

La Foi et la Charité. Groupe. (Œuvre initialement pour l’église Saint Barthélemy ; détruite à la Révolution). Salon de 1781.

Un amour enfant. Statue en plâtre. Salon de 1783.

Le Sacrifice de la messe. Bas-relief en pierre. (Initialement pour le fronton de l’église Saint Eustache à Paris).

Saint Mathieu – Saint Marc. (Initialement pour l’église Saint Eustache, à Paris). 1787.

Le Poète Gresset. Buste en marbre. Amiens (Somme), Musée de Picardie. Salon de 1787.

La Fécondité. Bas-relief en terre cuite. Salon de 1789.

 

Galerie des oeuvres


Louis XV prenant l'Académie sous sa protection. Pierre François Berruer.


L'Assomption. Autel. Pierre François Berruer.
La Charité. Pierre François Berruer. L'Espérance. Pierre François Berruer.
Louis XV prenant l’Académie
sous sa protection.

Musée du Louvre.
L'Autel.
Musée de Chartres.

La Charité.
Cathédrale de Chartres.

L'Espérance.
Cathédrale de Chartres.

La Foi. Pierre François Berruer. L'Humilité. Pierre François Berruer.


Bas-relief. Rinceaux. Pierre François Berruer.



La Bienfaisanceaccordant des privilèges à l'Académie de Chirurgie. Pierre François Berruer.
La Foi.
Cathédrale de Chartres.


L'Humilité.
Cathédrale de Chartres.


Bas-relief. Rinceaux.
Cathédrale de Chartres.


La Bienfaisance accordant
des privilèges à la Chirurgie
.
Paris, Académie de
Médecine.

D'Aguesseau. Pierre François Berruer.


Gresset. Pierre François Berruer.
L'Abondance. Pierre François Berruer. La Force. Pierre François Berruer.
D'Aguesseau.
Château de Versailles.
Gresset.
Musée d'Amiens.
L'Abondance.
Palais de Justice de Paris.
La Force.
Palais de Justice de Paris.
Terpsichore. Pierre François Berruer. Thalie. Pierre François Berruer. Melpomène. Pierre François Berruer. Polymnie. Pierre François Berruer.
Terpsichore.
Théâtre de Bordeaux.
Thalie.
Théâtre de Bordeaux.
Melpomène.
Théâtre de Bordeaux.
Polymnie.
Théâtre de Bordeaux.
Junon. Pierre François Berruer et Van den Dris Euterpe. Pierre François Berruer et Van den Dris.
D'Aguesseau. Pierre François Berruer.
Junon. (Van den Drix)
Théâtre de Bordeaux.
Euterpe. (Van den Drix)
Théâtre de Bordeaux.
D'Aguesseau. Terre cuite.
Musée de Sèvres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RECHERCHE

AGRANDIR PHOTO

Agrandir_zoom.jpg

SITE ASSOCIE A WIKIPHIDIAS