Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Home

Synthèse

Sculpteur français (né à Amplepuis (Rhône) le 14 décembre 1787, décédé à Tarare (Rhône) le 30 janvier1842), Vietty suit d’abord un enseignement classique à Lyon, puis s’installe à Paris où il entre dans l’atelier du peintre Philippe Auguste Hennequin.

Nymphe de la Seine. Jean Baptiste Vietty
Nymphe de la Seine.
Musée de Lyon.

En 1809, il choisit la sculpture et suit l’enseignement de Joseph Chinard.

Il devient ensuite, pendant deux années (vers 1814), professeur de dessin au collège de Roanne (Loire)

En 1817, il entre à l’Ecole des Beaux-arts (sous l’identité de son frère, Claude Marie Eugène, pour se rajeunir de quatre années et ainsi pouvoir concourir au Prix de Rome). Il est l’élève de Pierre Cartellier et de François Lemot.

Il débute au Salon de 1819.

Vietty est l’auteur de la Nymphe de la Seine et d’Apollon (Musée de Lyon).

En 1829, il part pour la Grèce dans le cadre de la Commission scientifique de Moré.

Il remporte une médaille au Salon de 1824 (Homère).

 

Œuvres

Apollon. Statue en bronze. Copie d’après l’antique. Musée des Beaux-arts de Lyon.

Hyacinthe frappé du disque d’Apollon. Salon de 1819.

Homère chantant les vers de son Iliade. Salon de 1824.

Nymphe de la Seine. Statue en marbre. Musée des Beaux-arts de Lyon. Salon de 1827.

Le Tintoret. Buste en marbre. Salon de 1828.

Vierge immaculée. (Commande pour l’église de la Sorbonne, probablement non aboutie)

L’Hiver. Bas-relief en stuc.